24 : DAY 2

De X-Files à Neon Genesis Evangelion en passant par Baywatch !

Modérateur: Amrith Zêta

24 : DAY 2

Messagepar Luder sur 04 Avr 2004 17:13

Je suis en cours de vision de la saison 2 de 24 et franchement, cette deuxième saison est... EXCELLENTE !! Meilleure que la première je trouve ! Hier soir était diffusé les épisodes 9 et 10 (16h à 18h), mais je vais seulement les voir ce soir.

Image

Bon, c'est un peu délicat d'en parler sans spoiler... D'ailleurs toujours pas de nouvelles de TF1 concernant la diffusion ?

a++
Luder
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

Messagepar Guigui sur 04 Avr 2004 18:24

Si : normalement ça passe ce mois-ci... Et Luder : peux tu attendre un peu avant de poster sur cette saison ? En effet, j'aimerai transférer le topic sur le DAY 2 de 24 ici mais petit à petit en fonction de la diffusion sur TF1... Merci de ta patience donc 8)

En attendant :

-> Lien vers le topic 24 : DAY 1
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Luder sur 04 Avr 2004 21:46

Verouille-le alors, le temps que ça passe !!!

Parce que putain, là c'est la folie !! Je viens de voir l'épisode 10 et... j'avais pas été autant sur le cul depuis XF !!! Trop bon !

:fou2: :help:

a++
Luder
Avatar de l’utilisateur
Luder
Doublure des fesses d'Al Pacino
 
Messages: 517
Inscrit le: 01 Mar 2004 18:57
Localisation: Suisse

Messagepar Guigui sur 27 Mai 2004 17:27

Voilà c'est officiel : la saison 2 passera à partir du 15 juin les samedi soir à partir de 23h sur TF1. Donc évitez les spoilers (ou alors prévenez correctement) : car ici on va suivre la diffusion de TF1 et je reposterai petit à petit (selon les épisodes) les posts d'LVEI :D
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar le savon à hélices sur 01 Jui 2004 15:28

TF1 CHAINE DE C... bande de nazes, je vous hais !

reprenons : ça fait

15 juin
23 juin
30 juin
7 juillet
15 juillet
23 juillet
30 juillet
6 aout
13 aout
20 aout
27 aout
35 aout

bref, voici comment torpiller une série: vous la collez à un créneau ou vous soyez sûr que le commun des mortels va en louper la moitié, soit parce qu'il est parti en vacance, soit parce qu'il a mieux à faire le samedi soir en été que de se coller devant sa télé à 23 heures.

moi déjà je vais en louper, ou alors il faut que je programme mon manetoscope pendant que je part en vacance, puis que je visionne le tout à la rentrée...

bande de NAZES ! m'enfin, c'est vrai qu'entre starac, la ferme, et combien ça coûte il leur restait plus beaucoup de creneaux...
My name is mgbye. hre mgbye.
le savon à hélices
Maître à penser de JC Van damme
 
Messages: 196
Inscrit le: 03 Mar 2004 13:37
Localisation: dans R'lyeh la morte

Messagepar Guigui sur 01 Jui 2004 16:53

Exact ! C'est vraiment de gros blaireaux, en tout cas je vous conseille à tous d'enregistrer cette saison si vous ne pouvez pas la voir : elle vaut vraiment le coup !!! ;)
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar Invité sur 03 Jui 2004 8:17

d'autant plus que la structure de "24" ne facilite pas le travail pour les infidèles ! pas de loner, des résumés euh... résumés, bon courage à ceux qui essaieront de comprendre !

spoiler : dans l'épisode 21, kim bauer, suite à un coup sur la cafetière, voit son neurone soudain déconnecté. ça ne change rigoureusement rien à l'action ni à sa capacité de réflexion
Invité
 

Messagepar Kritschgau' sur 12 Jui 2004 18:19

Je sais pas si vous avez remarqué : l'année dernière ct le candidat présidentiel avec sa famille modele et la foi du candidat en la justice de son pays ( ca si c'était pas aussi du beau cliché :p )

Ben 24 saison 2 , c'est pareil : on reprend les faits du 11 septembre avec les raisonnement un brin basique qui vont avec ,seulement, on change complètement les aboutissants. C'est ce qui fait aussi la richesse de 24

@++,Kri...
Kritschgau'
 

Messagepar torrance sur 12 Jui 2004 18:22

08h00-10h00

HISTOIRE : Une deuxième journée dans la vie tourmentée de Jack Bauer, ex-chef de la cellule antiterroriste de Los Angeles.
RESUME : Un an a passé. Désormais président des Etats-Unis, David Palmer est séparé de sa femme, Sherry. Pour l'heure, la partie de pêche qu'il avait organisée avec son fils Keith, est interrompue par les services secrets. La situation est grave : un engin nucléaire sous contrôle terroriste risque d'exploser à Los Angeles, dans la journée. Toutes les agences gouvernementales sont sur des charbons ardents, y compris la Cellule anti-terroriste (CAT) nouvellement dirigée par George Mason. Ce dernier reçoit un ordre émanant de la NSA (National Security Agency) qui ne l'enchante guère : rappeler sur le champ Jack Bauer. Hors-circuit depuis un an, l'ex-agent peine à se remettre de la mort de sa femme. Un drame qui l'a également éloigné de sa fille, Kim, désormais fille au pair dans la famille Matheson...

Il faut bien se rappeler que "24" est une série, qui, sous couvert d'être un polar efficace est avant tout une réflexion moderne et transgressive de tous les modèles du héros à l'américaine... Cette série se sert de tous les clichés de la narration à l'américaine pour ensuite les pervertir et faire ressortir des axes de réflexion plus poussés et franchement subversifs...

Bauer, est donc LE héros qui sera toujours au service du bien... mais bizarrement, il utilise des méthodes d'enfoirés, il est colérique, incontrôlable, orgueilleux, vaniteux, violent, limite justicier solitaire... Il le dit d'ailleurs dans le premier épisode de la saison 2 : "vous êtes de ceux ne voulant se salir les mains"... Bauer est donc une subversion noire et violente du héros traditionnel... On le voyait nettement dans la saison 1 quand il finissait par utiliser les méthodes des méchants en refusant le cliché du "vous avez le droit de garder le silence"...
Bauer est une machine à tuer, à parvenir à ses fins... Voilà du coup un personnage assez proche de Mulder finalement, bien en dehors des sentiers battus...
Les clichés du début de saison 2 sont donc tout à fait justifiés car j'imagine (car j'ai refusé toute info et j'en suis à la diff' télé et ne sait donc pas ce qui se passe après les deux épisodes déjà diffusés) qu'ils vont servir à transgresser pas mal d'idées... L'idée de deuil me paraît à priori au centre des idées de Bauer et je ne crois pas qu'il va faire son deuil de façon classique...
De même que sa barbe vite rasée est une bonne façon de montrer que son côté dépravé et sombre est loin d'être rasé avec un gillette mach 3. A peine a-t-il effacé son aspect de clochard anéanti qu'il continue à agir comme un violent enfoiré et brisé n'ayant rien à perdre... L'idée d'une nouvelle naissance avec le rasage est donc largement transgressée...
Je voulais aussi rajouter que Bauer est un personnage profondément à contre courant car en s'opposant aux méthodes dites "du bien", "du bon", aux méthodes classiques communément acceptées du héros traditionnel, se met en marge d'un système social et politique utopiste selon lequel le bien entraîne le bien et selon lequel la reproduction d'un système établi permet l'équilibre... Bauer en marge, représente tout ce que la société US et le modèle international qu'elle a engendré ont mis en marge. Bauer est, comme tout ceux refusant le modèle préétabli, un paria, un parangon de tout ce qui est rejeté par la "hype", le "bien"...etc... Bref, un perso au delà de tout cliché justement !

Chaque cliché se retrouve ainsi toujours contrebalancé par une idée contraire... "24" se pose donc en parangon subversif, jouant avec tous les codes pour mieux les enfoncer...

Palmer, de son côté, et sa figure messianique-socratique était le contrepoids idéal de Bauer... Or, dès le début de cette saison, on voit le tiraillement qui est inhérent à chaque homme de pouvoir... Comment concilier son éthique politique (et privée) avec l'exercice du pouvoir (ses pièges, ses jeux, ses obligations...)... Un point de vue si intéressant qu'il va devenir à mon avis abyssal dans cette saison... A nouveau, le cliché de Palmer, paternaliste, droit, intègre, risque d'être mis à rude épreuve, même si je pense qu'il restera finalement intact à la fin pour des raisons évidentes de contrepoids avec Bauer... A moins d'une surprise de bon aloi !!

Enfin, pour ce qui est du témoin abattu par Bauer, ses crimes n'ont finalement rien à faire là dedans... Qu'il soit pédophile, meurtrier, escroc ou braqueur de banques, les scénaristes veulent nous choquer avec ce geste et montrer une bonne fois pour toutes que Bauer est dual... Honnêtement, peu m'importe les crimes de cet homme ! Le meurtre de sang froid de Bauer su ce témoin n'est pas moins fort parce que l'homme est pédophile. Car tout meurtre est choquant en soi et la mort de cet homme est extrêmement choquante et surprenante... Epreuve de force puisque l'on ne peut pas aimer cet homme ! Je trouve cela donc très intelligent d'en avoir fait un salaud dont la mort est finalement ultra déstabilisante... Ce n'est pas politiquement correct !

Par ailleurs, pour ce qui est des "méchants arabes" comme je l'ai lu (je crois), je pense que cela va être beaucoup plus obscur et intelligent que ça... Tout comme les méchants de la saison 1 n'étaient pas que de sombres méchants mais apparaissaient armés de mobiles crédibles et politiquement "légitimes" (l'intrusion meurtrière de Bauer et Palmer dans leur sphère nationale puis privée), je pense que les "méchants" de la saison 2 en diront énormément sur l'influence de la politique US de ces 40 dernières années. Car c'est bien le but de chaque méchant dans cette série : être le sale rejeton atavique d'une politique intrusive et interventionniste américaine...

Bref, je suis ultra enthousiaste à la vue de ces deux premiers épisodes et je pense que cette saison 2 va littérallement écraser la première (épreuve de force) et survoler de haut tout ce que la télé US peut produire actuellement... (à part Six Feet Under (autre chef d'oeuvre télé actuel) qui fait office pour moi d'exemple contraire : étude de la sphère individuelle, psychologique de chaque être humain).

P.S : moi aussi je suis énervé par Kim mais cela ne date pas d'hier... Déjà la saison 1 était limite à son propos alors j'espère que cette histoire aura une deuxième lecture intéressante. La saison 1 montrait la déréliction du modèle familial américain à travers le prisme Kim-Tery-Jack... Cette seconde saison semble partir sur tout autre chose avec elle et notamment la fascination qu'elle semble avoir pour le mal et les hommes border line. Une jeune femme luttant contre ce modèle qui l'attire et se retrouvant pourtant toujours aux prises de ce modèle dangereux... A ce titre, la seule façon pour Kim de triompher de ce modèle serait pour elle d'accepter que son père fait partie de ce modèle... Kim doit donc pardonner son père (et le tuer métaphoriquement) pour peut être ensuite lui prêter main forte et prendre en main son destin face à ce modèle de violence... espérons que les scénaristes sauront y faire !

Bon je m'arrête là car j'ai écrit au fil de la plume et je pense avoir eu un raisonnement pas forcément lisible ! désolé !
Et RDV la semaine prochaine...

Bon dieu que cette série est intelligente...

"Mozart, Bach, Beethoven, je vous signale que je les ai tous coiffés au poteau. J'ai écrit 5500 chansons, moi !" James Brown

Edité par - torrance le 24/09/2003 18:52:49
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Messagepar Amrith sur 12 Jui 2004 18:24

Au-delà de la masturbation philosophique autour de ces deux épisodes - désolé Torrance - visant à dissimuler leur creux insondable, je dirais simplement que je me suis fait chier comme rarement à regarder cet amas de clichés et d'invraisemblances totales. Mais les deux premiers épisodes de la Saison 1 n'étant pas fulgurants non plus, j'attends la suite pour me prononcer.
En tout cas, ces deux épisodes sont risibles et absolument pas palpitants pour un sou. Y relever quelques scènes astucieuses et quelques actions choc - comme pour simuler un anticonformisme qui n'existe que dans la tête des critiques béats - ne les sauvera pas du néant. Cela dit, peut-être que la suite est bien, mais si on encense déjà de la merde alors je n'ose imaginer la dithyrambe convulsive que susciteront les meilleurs épisodes de la saison. N'oublions pas que les scénaristes de 24 sont les créateurs de La Femme Nikita, et par là-même ne surestimons pas leur intelligence en fantasmant sur un quelconque message que délivrerait la série. N'oublions pas non plus que les meilleurs épisodes de la Saison 1 furent ceux écrits par Howard Gordon et certainement pas ceux des deux créateurs qui ne savaient globalement pas où ils allaient. Enfin n'oublions pas que 24 au départ est une série qui sous son apparente originalité cache un déroulement d'une banalité incroyable A + B = C, usant de ficelles énormes, contrairement à un X-Files ou à un Alias qui se tord dans tous les sens. Seule la découpe particulière et le jeu des acteurs rendent cette série impressionnante car elle est scénaristiquement conventionnelle. Et pour l'affaire des méchants qui sont pas trop méchants dans le fond et qui ont leur raisons légitimes, c'est justement le pain quotidien de toutes les séries américaines depuis dix ans, c'est une mode avec laquelle on ne peut plus faire sans. Même si Télérama est pas au courant, c'est un fait.

Quant au meurtre du pédophile par Bauer, il témoigne d'un manque de courage évident de la part des scénaristes, qui n'ont pas osé faire exécuter - même avec un million de victimes potentielles dans l'histoire - un simple trafiquant d'armes par leur héros. Ils sont allés chercher le gars que tout le monde déteste, le pédophile, pour choquer personne et ne pas trop tâcher l'aura de son héros. L'effet La Femme Nikita rôde...

Allez, je suis sûr que la suite est mieux.
Amrith
 

Messagepar Kritschgau' sur 12 Jui 2004 18:26

Quant au meurtre du pédophile par Bauer, il témoigne d''un manque de courage évident de la part des scénaristes, qui n''ont pas osé faire exécuter - même avec un million de victimes potentielles dans l''histoire - un simple trafiquant d''armes par leur héros. Ils sont allés chercher le gars que tout le monde déteste, le pédophile, pour choquer personne et ne pas trop tâcher l''aura de son héros. L''effet La Femme Nikita rôde...

Tu peux dire ce que tu veux , j'ai rarement vu ce genre de scène dans une série télé : quand un héros braque son arme sur un "vilain pas beau", c'est rarement pour l'abattre de sang froid

@++,Kri...
Kritschgau'
 

Messagepar Amrith sur 12 Jui 2004 18:27

Tu peux dire ce que tu veux, j'ai rarement vu ce genre de scène dans une série télé : quand un héros braque son arme sur un "vilain pas beau", c'est rarement pour l'abattre de sang froid.

Si pour vous c'est ça le critère d'une bonne série, je vous conseille Rick Hunter et Walker Texas Ranger : là aussi le héros bute du méchant de sang froid. Et plus sérieusement dans le genre héros radical qui se laisse emporter et bute les coupables, y avait déjà Malone dans "Profiler", avec son petit côté facho atypique et jamais personne n'a crié au génie dans son cas - et c'est tant mieux. Mais bon, "24" a la chance de tourner autour du traumatisme post 11 Septembre et c'est la principale raison pour laquelle toute la presse française l'encense. Le thème prévaut toujours sur le scénario aux yeux des critiques, qui érigent au final une simple bonne série en chef-d'oeuvre du fait de ses liens à la réalité.
Mouais.
Amrith
 

Messagepar crue. sur 12 Jui 2004 18:29

Je lis beaucoup : "c est bourré de clichés" j'ai envie de répondre vous vous attendiez à quoi de la part d'un série américaine dont un des thèmes et la lutte anti terroriste ??? Moi ce que j ai aimé et malgré que ce soit la seconde saison, c est la parallelisme des scenes, l'enchainement des actions et la fille de Jack !!! Après ces clichés, on les retrouve (les memes) dans les films (armagedon, air force one ...)

Christophe le bordelais
crue.
 

Messagepar Brad' sur 12 Jui 2004 18:31

Torrance, je me suis permis de mettre ton analyse (l'ayant beaucoup aimé) du début de la saison 2 de 24 heures chrono dans le forum du site www.24countdown.com pour en faire profiter les membres qui aime (comme toi et moi) la série.Voila,j'espére que tu ne m'en voudras pas et que tu ne demanderas pas des droits d'auteurs
Sinon je suis d'accord avec toi,la seule histoire qui me gave étant celle de kim bauer ou je ne vois pas le rapport avec les autres récits.

les choses que l'on possède finissent par nous posséder.
Brad'
 

Messagepar Kritschgau' sur 12 Jui 2004 18:33

Sinon je suis d''accord avec toi,la seule histoire qui me gave étant celle de kim bauer ou je ne vois pas le rapport avec les autres récits.

C'est aussi ce que je me suis dit en matant les 4 premiers épisodes.

Si pour vous c''est ça le critère d''une bonne série, je vous conseille Rick Hunter et Walker Texas Ranger

Non absolument pas, mais la facon dont se passe la scène a quelques chose d'atypique : descendre le principal témoin dans un proces qui a son importance, comme ca de sang froid, pour arriver à ses fins c'est pas quelques chose qu'on voit tous les jours

Le fait qu'il bute un pédophile ne change pas grand chose à la barbarie de son acte. Pour avoir vu cet épisode avec quelques personnes : je peux t'assurer que cet acte en a surpris plus d'un

Je pense que ca montre bien ce qu'est devenu Bauer dans cette saison 2 : un soldat n'ayant plus rien à perdre, pret à tout pour arriver à ses fins.

@++,Kri...
Kritschgau'
 

Messagepar underhilldaisy' sur 12 Jui 2004 18:34

Ok vu que je sais pas si c'est un spoiler ou non, je le met en blanc, à mon avis on peut le lire apres avoir vu les épisodes 3 et 4, je sais pas trop:

ça n'a strictement aucune incidence sur la suite de la saison, RIEN, quedal, on en reparle même pas apès! c'étiat juste pour montrer que le personnage de jack était devenu plus dur et plus sombre que dans la saison 1 suite à la mort de sa femme et à tout ce qu'il a vécu auparavant.
underhilldaisy'
 

Messagepar torrance sur 12 Jui 2004 18:39

Amrith a écrit:Au-delà de la masturbation philosophique autour de ces deux épisodes - désolé Torrance - visant à dissimuler leur creux insondable, je dirais simplement que je me suis fait chier comme rarement à regarder cet amas de clichés et d'invraisemblances totales. Mais les deux premiers épisodes de la Saison 1 n'étant pas fulgurants non plus, j'attends la suite pour me prononcer.
En tout cas, ces deux épisodes sont risibles et absolument pas palpitants pour un sou. Y relever quelques scènes astucieuses et quelques actions choc - comme pour simuler un anticonformisme qui n'existe que dans la tête des critiques béats - ne les sauvera pas du néant. Cela dit, peut-être que la suite est bien, mais si on encense déjà de la merde alors je n'ose imaginer la dithyrambe convulsive que susciteront les meilleurs épisodes de la saison. N'oublions pas que les scénaristes de 24 sont les créateurs de La Femme Nikita, et par là-même ne surestimons pas leur intelligence en fantasmant sur un quelconque message que délivrerait la série. N'oublions pas non plus que les meilleurs épisodes de la Saison 1 furent ceux écrits par Howard Gordon et certainement pas ceux des deux créateurs qui ne savaient globalement pas où ils allaient. Enfin n'oublions pas que 24 au départ est une série qui sous son apparente originalité cache un déroulement d'une banalité incroyable A + B = C, usant de ficelles énormes, contrairement à un X-Files ou à un Alias qui se tord dans tous les sens. Seule la découpe particulière et le jeu des acteurs rendent cette série impressionnante car elle est scénaristiquement conventionnelle. Et pour l'affaire des méchants qui sont pas trop méchants dans le fond et qui ont leur raisons légitimes, c'est justement le pain quotidien de toutes les séries américaines depuis dix ans, c'est une mode avec laquelle on ne peut plus faire sans. Même si Télérama est pas au courant, c'est un fait.

Quant au meurtre du pédophile par Bauer, il témoigne d'un manque de courage évident de la part des scénaristes, qui n'ont pas osé faire exécuter - même avec un million de victimes potentielles dans l'histoire - un simple trafiquant d'armes par leur héros. Ils sont allés chercher le gars que tout le monde déteste, le pédophile, pour choquer personne et ne pas trop tâcher l'aura de son héros. L'effet La Femme Nikita rôde...


Je passe vite fait donc je ne ferai pas de long argumentaire !!
Pas de problème pour la "masturbation philosophique" car je conçois que mes théories sur "24" peuvent paraître fumeuses... Je m'explique !
Tout comme les XF de la grande époque, j'ai tendance à analyser le moindre geste, la moindre action ou dialogue et en tirer une sève qui n'est peut être pas la sève même du propos des scénaristes... Comme je l'avais dit à N°6 lors de la première saison, ce que j'interprète de "24", tout comme je l'avais fait pour mes "travaux" scolaires sur XF, est mon interprétation à travers de nombreux signes que je suis parfois le seul à voir ! (c'est à dire que je n'ai pas la science infuse mais que mon cerveau s'emballe !)
Pour peu que je m'emporte, enthousiasmé, et l'on peut vite prendre ça pour de la branlette béate !

Alors je nuancerai mon enthousiasme... Ces deux épisodes m'ont impressionné même si je suis d'accord avec Amrith pour dire qu'ils n'étaient encore aussi palpitants que les grands moments de la saison 1. Mais j'étais si excité de voir cette saison que cela est passé comme dans du beurre. Je me suis surtout raccroché à ce que cela pouvait donner par la suite...

Ensuite, totalement d'accord que le déroulement de "24" est tout à fait dans la norme ! Le point fort de cette série est de créer une tension parfois (et souvent) artificielle pour donner du "faux" suspense (il y a un bel exemple dans ces deux premiers épisodes mais mon cerveau est en compote, désolé ! ah oui ça y est : la recherche du fichier de Bauer par l'un des terroristes...).

"24" est basé sur de l'artificialité, qui fait partie du jeu je pense, et auquel on adhère ou non. Si l'on adhère, on peut passer à une grille de lecture plus intéressante, plus interprétative et chercher des choses plus profondes et politisées...
Les incohérences (voire faiblesses parfois) d'écriture me font largement penser à celles qu'utilisaient XF lorsque Mulder découvrait des indices que personne ne trouvait (lui en deux secondes, les autres y étaient depuis 6 mois)...
Bauer/Mulder sont deux persos border line et qui ont un cul bordé de nouilles (ou un cerveau surdimensionné) qui les fait accomplir des prouesses. cela peut énerver (moi y compris) mais dans le schéma pétri de poncifs que drague "24", cela devient une recette comme une autre...
Pour moi, "24" bâtit des poncifs (comme XF) et les détruit un à un... Voilà pourquoi ces deux épisodes m'ont impressionné, car je sais à l'avance que bon nombre de ces clichés vont s'effondrer (comme dans la saison 1).

Pour l'histoire des "méchants qui ont des mobiles", je me suis sans doute mal exprimé... En fait, les méchants ne sont jamais excusés mais réagissent à une agression première. Evidemment, cela permet aux USA de répliquer et d'être du côté des héros, mais les scénarios n'évitent jamais de rappeler que les causes de cette situation sont des ingérences des USA, des ingérences "mauvaises"... Palmer, Bauer (les USA résumés en deux persos : le rêve US pour Palmer et la réalité beaucoup plus noire pour Bauer) ne récoltent que ce qu'ils ont semé... J'espère que cette saison 2 aura le même schéma...

Voilà !
Je ne sais pas si mes arguments sont beaucoup plus clairs mais en même temps, je devrai peut être me connecter avant 2h dui mat' parce que là, mon cerveau bout..
Je continuerai à venir débattre avec plaisir sur "24" car je suis conscient que mon amour pour cette série est sans doute basée sur des facteurs exogènes à sa qualité même (en l'occurence le plaisir que je prend à tout interpréter)... Même si je trouve sa construction visuelle de très haute facture et sa narration drôlement vicieuse (créer de la tension avec du vide pour tout à coup nous en mettre une vraie bonne dans la gueule la seconde d'après).

A+ tt le monde.

P.S : les créateurs de "24" sont ceux de "La femme nikita", mais tout le monde a le droit à l'erreur... Regarde XF et Lone Gunmen... XF est un bijou et LG une bouse immonde... Pourtant, Carter reste à nos yeux l'homme d'XF et pas de LG... (même si XF est devenue ensuite une bouse au moins aussi médiocre que LG) . Alors gardons espoir sur la capacité de ces petits gars à faire une bonne série en dehors de leurs diarrhées passés... (et puis ils ont eu pool de scénaristes-réal assez large et talentueux, chose qui devait sans doute manquer à "... Nikita". )

Allez, salut tt le monde

"Mozart, Bach, Beethoven, je vous signale que je les ai tous coiffés au poteau. J'ai écrit 5500 chansons, moi !" James Brown
Avatar de l’utilisateur
torrance
Ecrivain psychopathe
Ecrivain psychopathe
 
Messages: 890
Inscrit le: 29 Fev 2004 18:34
Localisation: Overlook Hotel

Messagepar hOpe sur 12 Jui 2004 18:42

J'ai vu toute la saison 2. Sans rien lacher de spoilers, elle est un peu plus intéressante autant dans son scénario, que dans ses personnages. Pour les déçus des premiers épisodes, attendez un peu que ça prenne du temps, que quelques heures se soient passées et hop vous deviendrez accros !

On peut tuer un homme, mais on ne peut détruire ce qu'il représente.
hOpe
 

Messagepar VAL. sur 12 Jui 2004 18:45

attends de voir la suite......
en plus, on a pas du voir les même parce que perso je trouve que jusqu'au 4° épisode, c'est pas le top, apres ca devient bien.


:yeah:

J'ai vu les deux premiers épisodes. J'ai adoré.
J'ai vu le troisième et quatrième. J'ai fondu sur mon canapé. Mes nerfs ont faillit se rompre. Et tu dis que "le bien" n'est pas encore arrivé ???
Mais qu'est ce que je vais devenir ???

Sinon j'ai une question (spoiler) : Comment elle est morte Nina à la fin de la première saison ? Je m'en souviens plus...Je veux juste savoir ça ne dite rien d'autre svp !! :)
VAL.
 

Messagepar N°6 sur 12 Jui 2004 18:52

Salut tlm, je me joins au débat pour apporter mon point de vue sur cette saison 2, en commençant par les deux premiers épisodes de cette nouvelle saison (je précise que je suis dans le même cas que Torrance, je suis la diffusion de Canal sans rien -ou presque- connaître de la suite).

Analysons les deux épisodes en suivant le parcours de chacun des personnages (Revoyons l'action au ralenti : X-Or est capable de se transformer en 3 centièmes de seconde... hum) :

- Bauer :
Image

Ce début de saison pour Bauer est plutôt intéressant, bien que, comme plusieurs l''ont noté, on n''évite pas les clichés (cf.la barbe de Bauer censée symboliser sa nouvelle ''rebel attitude''). On pourra bien sûr voir dans ces clichés des facilités mises en place par la série pour mieux ensuite les dynamiter comme le dit Torrance (sacré lui [;)]), mais c''est trop facile : il suffit de voir la façon dont est mise en scène la scène du rasage de Bauer (la caméra le filme d''abord de dos, puis se porte lentement sur le miroir pour nous révéler, à grand renfort de musique ''révélation'', un Bauer regénéré, prêt pour de nouvelles aventures), il suffit de voir cette scène donc pour comprendre que les scénaristes ne s''interdisent aucun cliché. De même, et comme le disait Amrith, voir Bauer tué froidement le pédophile n''a rien de bien original (mais, c''est vrai, c''est très surprenant sur le moment). On n''en finit plus en effet de voir des séries US aux relents plutôt douteux nous montrer leur héro, le temps d''un unique épisode, décider de supprimer le bad guy de service qui est décidément allé trop loin : je me souviens d''une scène similaire dans "Nash Bridges" (grande série s''il en est!), dans le film "Les Incorruptibles" de De Palma, etc. Souvenons-nous aussi, dans le même ordre d''idées, de Scully torturant l''agresseur de son enfant dans le dyptique "La Prophétie".
Néanmoins, quasiment chaque fois, le héros prend cette décision parce qu''il a été personnellement agressé par le méchant, qui souvent a assassiné son partenaire. Or ce n''est pas le cas de Bauer, qui décide de supprimer le gars simplement pour aider au bon déroulement de sa mission (au fait, comment compte t-il expliquer qu''il ait pu approcher, tuer et décapiter un gars aux dernières nouvelles incarcéré ?). Et comme le dit Torrance, une scène pareille nous sert à comprendre une dichotomie que met en place la série entre bureaucrates clean, qui vivent dans un monde parfait où les Etats-Unis, champion de la démocratie, respectent toujours et en toutes circonstances les droits de l''homme (cf.des séries débilissimes du style "Pensacola" en ce moment sur TF1), et des hommes de terrain qui eux savent qu''il faut parfois (souvent?) se salir les mains pour accomplir sa mission.
Mais quand même, comme le dit cette fois Amrith, très dommage que la victime de Bauer soit un pédophile, ce qui atténue incontestablement la portée de son geste. Et si le gars avait été un ''simple'' criminel, un gars qui n''inspirerait aucune espèce de haine de la part du téléspectateur à priori ? Vous me direz, c''est peut-être la question que les scénaristes voulaient soulever... ;)
En outre, voir Bauer refuser d''aider la section anti-terroriste à stopper les terroristes était plutôt intéressant : Bauer n''en a rien à foutre, tout ce qui compte pour lui est de sauver sa fille. Sauf que voilà, à peine a t-il fait 3 pas à l''extérieur qu''il voit une mère et sa fille dans la rue, et qu''il réalise qu''il y a pas moyen qu''il laisse mourir tant d''honnêtes gens. Ainsi j''irais plutôt dans le sens contraire de Torrance : "24" a tendance à mettre en place des thèmes, des persos et des réactions intéressantes avant de tout détruire en les faisant retomber dans le cliché, le banal, le conformisme. N''aurait-il pas été intéressant de s''attarder plus longtemps sur ce refus de Bauer, de le faire durer, de rendre son son changement d''avis plus profond, moins philantropique ? A moins que l''on considère que cette mère et sa fille touchent Bauer uniquement parce qu''elles lui rappelent sa femme et sa fille et que donc, quelque part, son action est purement égoïste et expiatoire...

- Palmer :
Image

Palmer est plus intéressant pour l''instant que l''année dernière. Si le début du premier épisode est plutôt décevant de ce point de vue là (le bon père de famille qui cherche à passer un week-end sympa avec son fiston pour resserer les liens lors -quoi d''autres ??- d''une partie de pêche, avant -bien sûr!!- d''être interrompu par le devoir qui l''appelle à lui...), Palmer se révèle ensuite plus intéressant en prenant la décison de ''neutraliser'' un journaliste encombrant. Où l''on constate une analogie inconfortable entre le Smoking Man ("F.Esmaculata") et le président Palmer... Ce qui évidemment amène le téléspectateur à se poser certaines questions sur le rôle et la responsabilité de la presse et le comportement que les politiques doivent adopter à son égard. Cette scène est donc à ranger au côté du meurtre du pédophile et de celle des remords de Bauer comme un des plus intéressantes des deux épisodes. Espérons que Palmer continue à faire preuve d''ambiguité. Et attendons de voir où nous ménerons les quelques personnages qui entourent le président et qui semblent tenter de l''influencer (nous rappelant ainsi dans une certaine mesure le rôle que remplissait sa femme l''année dernière). Ce qui serait intéressant serait de voir un président à priori bon et altruiste virer progressivement vers une attitude plus ambiguë...

- Kim :
Image

Aucun point positif à relever de son côté, ses ''segments'' dans les deux épisodes sont inintéressants au possible, comme l''étaient ceux dans la deuxième partie de la saison 1. Remplissage, remplissage ! Allez, un bon point quand même : étant donné l''absence de pubs sur Canal, les pauses pipi sont toutes trouvées.

Par contre, un autre segment plus intéressant est celui du mariage en préparation, qui, étant donné le contexte post-9/11 de cette deuxième saison, s''avère extrêmement intéressant, puisqu''il montre une famille américaine typique aux prises avec un jeune issu du Moyen Orient. Ce qui permet de faire écho à certaines inquiétudes de l''Amérique d''aujourd''hui : faut-il se méfier de tous les Arabes ? Ne risque t-on pas de voir sa confiance trahie ? Ces ''agents dormants'', que l''on dit parfaitement intégré à la société US en attendant l''heure de frapper, existent-ils vraiment ? Etc.
Et là, il faudra attendre la suite des événements pour juger de la qualité de cette trame. Tout comme de l''opportunité de mettre en scène des terroristes arabes : les scénaristes n''ont pas intérêt à faire n''importe quoi, ils ont choisi de s''engager dans une voie très difficile. Pour l''instant, ils s''en sortent, surtout grâce à la présence des terroristes d''extrême droite à la Timothy McVeigh (l''attentat d''Oklahoma City en 1995) : le terrorisme existe partout, il n''est pas particulièrement islamique. Bon point donc, mais la série saura t''elle garder le cap ? Remarquons en attendant que les scénaristes ont su trouver un arc scénaristique différent tout en le reliant au sujet de la saison, l''attentat, ce qui montre bien que l''arc Kim est d''autant moins excusable.

Amrith :
Et pour l'affaire des méchants qui sont pas trop méchants dans le fond et qui ont leur raisons légitimes, c'est justement le pain quotidien de toutes les séries américaines depuis dix ans, c'est une mode avec laquelle on ne peut plus faire sans. Même si Télérama est pas au courant, c'est un fait.

Je donne raison à Amrith, n'importe quelle série ou film depuis belle lurette met en général en scènes des méchants qui cherchent à se venger, pour une raison ou une autre, de l'Amérique. Pour citer les exemples les plus récents : "Dommage Collatéral" avec le futur gouverneur Schwarzie, "Le Pacificateur" ou "Bad Company" en ce qui concerne les Serbes, ou, du côté des séries tv, "Jag", de nombreuses fois. Le méchant-qui-veut-se-venger-mais-qui-se-fourvoie-bien-sûr-parce-que-c'est-l'Amérique-quand-même-merde, c'est devenu un cliché éculé.

Mais bon, "24" a la chance de tourner autour du traumatisme post 11 Septembre et c'est la principale raison pour laquelle toute la presse française l'encense. Le thème prévaut toujours sur le scénario aux yeux des critiques, qui érigent au final une simple bonne série en chef-d'oeuvre du fait de ses liens à la réalité.

Alors là Amrith a mille fois raison : qu'est-ce que cela peut être énervant de lire des critiques encenser des séries a priori en se fondant sur un concept, un thème, sans aller plus loin et examiner le scénario lui-même et son évolution. La plupart des critiques parleront, au sujet de "24", de sa narration éclatée et en temps réel, de l'atmosphère post-11 septembre, etc., sans jamais aborder le scénario lui-même, tel qu'il se présente épisode après épisode. Trop souvent lit-on des critiques qui jugent des séries sur des intentions plutôt que sur des résultats.

Edité par - No 6 le 28/09/2003 01:20:04
Si quelqu'un m'a compris c'est que je n'ai pas été clair.
Avatar de l’utilisateur
N°6
Roi gaffeur du Gondor
Roi gaffeur du Gondor
 
Messages: 1382
Inscrit le: 02 Mar 2004 1:44
Localisation: Le Village

Messagepar V8 sur 12 Jui 2004 18:55

Hum .... moi je dis tu connais pas ta chance de pas savoir ce qu'il se passe apres ! Qu'est ce que je donnaerai pas pour etre dans le même cas que toi !

Alors pour me réconforter et te spoiler je peux te dire que Kim se fou dans une merde incroayable pour pas changer :)
(mais kess kelle est conne .... ah oui c'est vrai ... elle est blonde :)

Just Play The Game :)
Image
V8
 

Messagepar Guigui sur 13 Jui 2004 0:39

Image

Quel bonheur de revoir l'ami JACK !!! N'hésitez à venir parler des épisodes, poster vos reviews et de débattre sur la saison et de ses thématiques sur ce topic, pendant que je transfère les posts de LVEI !!!

Pour ma part je suis assez d'accord avec Amrith sur le coup du témoin tué par Jack, il est dommage que les scénaristes ne soient pas allé jusqu'au bout. Mais j'y reviendrai lorsque je posterai mes reviews en fin de topic à la fin de la saison 2 ! :)

JACK BAUER POWAAAA :yeah:
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar strughold sur 13 Jui 2004 1:34

TF1 n'aurait pas censuré la scène de torture de l'épisode 2.01 ?
One man alone cannot fight the future !
Avatar de l’utilisateur
strughold
cerveau du consortium
 
Messages: 30
Inscrit le: 29 Fev 2004 19:51
Localisation: Tunisie - Foum Tataouine

Messagepar Guigui sur 13 Jui 2004 1:54

strughold a écrit:TF1 n'aurait pas censuré la scène de torture de l'épisode 2.01 ?

Ah si tout à fait !!! Maintenant que tu le dis je me rend compte qu'il manque cette scène, tout comme au début il manque le récapitulatif (previously in '24'), ce qui n'est pas trop gênant puisque les 2 épisodes se suivent directement (remarque, dans les mêmes conditions, sur C+ il le mette tout de même). Bref vu tout ce qui est de bien hard dans la saison risque d'être censuré !!! Ce qui veut dire qu'il va nous manquer pas mal de scène vu que les scènes hards ne manquent pas dans le "day 2"...

Rop je vais poster ça sur le forum du FLT !
Avatar de l’utilisateur
Guigui
Tyran du forum
Tyran du forum
 
Messages: 6213
Inscrit le: 28 Fev 2004 11:11
Localisation: Twin Peaks

Messagepar strughold sur 13 Jui 2004 2:01

Ces petites salopes de TF1 feraient mieux de censurer leurs merdes en boite... la ferme célébrités et autres cochonneries du même accabit ! Quand je pense que les séléctions pour la Star Ac' 4 vont bon train... et que Ray Charles n'a même pas eut droit à une soirée hommage ! Putain de chaîne !!!
One man alone cannot fight the future !
Avatar de l’utilisateur
strughold
cerveau du consortium
 
Messages: 30
Inscrit le: 29 Fev 2004 19:51
Localisation: Tunisie - Foum Tataouine

Suivant

Retourner vers Séries Q'ultes

Qui est làààà ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Majestic-12 [Bot] et 3 invités

cron